Poète condamné à mort

Publié le par Fabrice

Poète condamné à mort

Un poète et plasticien palestinien vivant en Arabie Saoudite a été condamné à mort pour un vers jugé athée. Il avait déjà représenté l’Arabie Saoudite à la biennale de Venise (art contemporain) ce n’est donc pas n’importe qui.
Il s’appelle Ashraf Fayadh, et il va mourir pour avoir écrit un poème.

Fabrice D


Un poéme de lui:
Le remède
Traduit de l’arabe par le poète marocain Abdellatif Laâbi

Tu démentiras toutes les informations
les revues de presse
les analyses des spécialistes
en dernier cri de la mode
Tu n’abuseras pas du sommeil
et du téléphone portable
Tu t’exerceras un peu
à la mort
Tu te débarrasseras de toutes les photos
que tu as gardées de ton enfance
de ton adolescence, de ta pauvreté
de ton ex-aimée
des contes de ta grand-mère
et de tes virées nocturnes
pour t’attaquer
à certaines prétendues vertus
Tu utiliseras de l’eau chaude pour ta douche
et te laveras les pieds
chaque fois que tu ôteras tes chaussettes
Tu feras tiennes les expériences
de ceux qui viendront après toi
Tu écriras ton nom à l’envers sur le miroir
Tu mangeras avec la main droite
et laisseras le reste
à ceux qui méritent plus que toi
ta bouchée trempée dans
le pétrole

Publié dans Monde de la Poésie

Commenter cet article