Pourquoi écrivez-vous? (Sondage)

Publié le par Fabrice D

Pourquoi écrivez-vous? (Sondage)

Internautes, amis Facebook, écrivains amateurs nous voulons rendre vivants nos services internet. Pour plus d’interactivité avec vous, nous vous invitons à vous exprimer avec vos propres mots sur votre passion pour l’écriture (forme et taille libre)

Laissez-nous un petit message (ou un grand) sous cette article, par mail, ou sous notre annonce Facebook.

Expliquez-nous, pourquoi vous écrivez ?

Voici quelques réponses glanées ça et là pour vous inspirer.

« Par faiblesse » Paul Valéry

« Je suis touché que vous attendiez mes raisons ; mais enfin, j'écris peu, votre reproche me touche à peine. » Jean Paulhan

« J'écris pour abréger le temps. » Knut Hamsun

« Si je savais pourquoi j’écris, je n’en serais sûrement plus capable. » Charles Bukowski

« Peut-être pour être aimé. On écrit pour soi et si on décide de publier, de livrer ce qu’on écrit aux autres, c’est au fond pour trahir ce besoin de dire aimez-moi. » Frédéric Vitoux

« Pour être aimé. » Frédéric Beigbeder

« Pour mieux écrire. » Max Jacob

« Vous pourrez classer les écrivains selon que leur réponse à votre enquête commencera par « afin de », « pour » ou par « parce que ».
Il y aura ceux pour qui la littérature est surtout un but, et ceux pour qui surtout un moyen. Quant à moi, j'écris parce que j'ai une bonne plume, et pour être lu par vous... Mais je ne réponds jamais aux enquêtes. » Andrée Gide

« Pour embêter, en général, les gens que mes idées dégoûtent, et pour donner une attaque d'apoplexie à M. Lampué, l'honorable et sympathique conseiller municipal de la Ville-Lumière. » Frantz Jourdain

« J'écris pour être riche et estimé. » Paul Morand

« Je ne sais rien, je n’ai jamais su ce qu’il en est de cette drôle d’activité. Je crois que ça cessera en 2007. Fini d’un seul coup, personne n’écrira plus. » Marguerite Duras

« J'écris parce que cela me permet de dire ce que je pense, sans voir la tête de ceux à qui je le dis. » Jeanne Landre

« Je ne le sais vraiment pas et j'espère ne jamais le savoir. » Francis Picabia

« Vous m'écrivez pour me demander. J'écris pour vous répondre.
On écrit aussi pour faire parler de soi, en s'occupant bien plus de faire écrire sur ses oeuvres que de savoir si elles sont dignes qu'on en parle ; mais ceci est déjà une tendance ! Pour le moment je ne lis que les affiches électorales. Eh bien, on écrit aussi pour que les autres en prennent de la graine !!! Vous comprenez ce qu'il
y a ! » Pierre Reverdy

Et vous:
"Pourquoi écrivez-vous ?"
A vos claviers

Publié dans Monde de la Poésie

Commenter cet article

Victor 05/04/2016 06:41

L'essentiel est cependant
De jouer dans la nuée des mots

Bamain & Bamain 03/04/2016 14:37

L'écriture est le chemin le plus juste entre ce que je suis et ce que je ne suis pas.

Geneviève 03/04/2016 13:27

J'ai lu avec attention les commentaires précédents. D'accord avec, en particulier François du 02/04/06.

Breuil Geneviève 03/04/2016 13:25

J'écris depuis... Je faisais des chansons sur mon vélo de Fréjus à Fréjus-Plage. Parfois, je les chantais à la maison. Un jour, ma mère m'a dit: Tu vas t'asseoir là et tu vas écrire ta chanson. Bien étonnée, je fus... J'écris pcq j'aime les mots entendus, lus, résonnant dans ma tête. Pour un peu, je verrais les mots voltiger dans l'espace. Et puis, j'aime bien m'asseoir et prendre à bras le corps, cette écriture qui voudrait paresser, se rebeller. Je revendique le côté physique de l'écriture, du cerveau à la main, de la pensée aux caractères vus sur page... ou ordi maintenant. Visibilité de l'écriture.

Guy 03/04/2016 05:58

l'écriture est et restera, comme elle le fut dans l'histoire, le grand moyen de communication entre tous les êtres ; véritable espace de libeté par l'interprétation, l'obligation d'une démarche mentale moins ouverte à la manipulation de la communication technologique actuelle (rassurante, facile, ludique, au flash visuel percutant......
Mon écriture est basée sur la défense des Valeurs Humaines pour le Respect de chacun, d'autrui et sensibiliser aux Sens de la Vie, de la Création dont nous faisons partie. Depuis l'enfance, ce sont des faits, des sentiments, des états d'êtres jugés bons d'être transmis ( " Plutôt que de juger et condamner, il est mieux de comprendre et expliquer - GB").
Aujourd'hui, nombre de difficultés dont santé m'empêchent de répondre à souhait à la merveilleuse dynamique littéraire actuelle, ; ce qui explique mon silence et absence aux manifestations et une recherche de transmettre mes écrits (forme "d'héritage sacré"... Sourire).