Aimé Césaire « le nègre fondamental »

Publié le par Fabrice D

Poète du mois de septembre Aimé Césaire

Le combat contre l’aliénation n’est jamais entièrement gagné.

I La négritude est un humanisme
Le poète est né en 1913 en Martinique. Lors de ses études à Paris, il fonde avec Senghor, Diop et Damas le journal L’Etudiant noir. C’est dans les pages de cette revue qu’apparaît le terme « Négritude ».
Ce concept est plus un mouvement culturel que politique. Césaire rejette l’oppression culturelle du système colonial français. Il veut revaloriser l’Afrique et sa culture. Le métissage est à l’origine de la vitalité de la culture afro-caribéenne. La négritude est un humanisme actif et concret à la destination de tous les opprimés de la planète.

« Je suis de la race de ceux qu’on opprime. »

« Ma bouche sera la bouche des malheurs qui n’ont point de bouche, ma voix, la liberté de celles qui s’affaissent au cachot du désespoir. »

« Aucune race ne possède le monopole de la beauté,
De l'intelligence, de la force
Et il est place pour tous au rendez-vous de la
conquête. »

Aimé Césaire par Picasso

Aimé Césaire par Picasso

II Retour au pays natal
De retour en Martinique il fonde en 1941 la revue Tropiques. La guerre marque aussi le passage en outre-mer d’André Breton qui tombe par hasard sur un numéro. Le pape du surréalisme est stupéfait. « La langue de Césaire est belle comme l’oxygène naissant ». Les conditions de vie en Martinique sont difficiles : censure et blocus par Vichy.

« La pression atmosphérique ou plutôt l'historique
Agrandit démesurément mes maux
Même si elle rend somptueux certains de
mes mots »

Breton lui apporte son soutien et l’aide à éditer Cahier d’un retour au pays natal en 1947

« Qui et quels nous sommes ? Admirable question !
A force de regarder les arbres, je suis devenu un arbre et mes longs pieds d'arbre ont creusé dans le sol de larges sacs à venin de hautes villes d'ossements (…) »

« Ma négritude n'est ni une tour ni une cathédrale
elle plonge dans la chair rouge du sol
elle plonge dans la chair ardente du ciel
elle troue l'ac
cablement opaque de sa droite patience. »

III L’Orphée noir
Aimé Césaire continue son œuvre littéraire et parallèlement une activité politique. (Député de la Martinique pendant 48ans et maire de Fort de France pendant 56ans)

Son dernier recueil est : moi, laminaire.
Une laminaire est une longue algue qui, résistant aux courants, sert de refuge à toute une vie sous-marine ; elle devient ici l'image de son combat pour l'avènement d'« une nouvelle bonté» et préserver la culture afro-caribéenne.
Même si ses mots peuvent trahir la lassitude de la lutte incessante, son dernier poème proclame encore:

« Il n'est pas question de livrer le monde aux assassins d'aube. »

Aimé meurt en 2008. En 2011 un hommage lui est rendu au panthéon (même s’il reste enterré en Martinique conformément à sa volonté)

L’art du XXe a aussi été fortement marqué par « la poésie africaine. » Poésie des formes, mais aussi des récits et mythes. Il y a un énorme engouement  pour l’art africain (dit primitif) par Picasso, Modigliani, Lam etc....L’art du XXe a aussi été fortement marqué par « la poésie africaine. » Poésie des formes, mais aussi des récits et mythes. Il y a un énorme engouement  pour l’art africain (dit primitif) par Picasso, Modigliani, Lam etc....L’art du XXe a aussi été fortement marqué par « la poésie africaine. » Poésie des formes, mais aussi des récits et mythes. Il y a un énorme engouement  pour l’art africain (dit primitif) par Picasso, Modigliani, Lam etc....

L’art du XXe a aussi été fortement marqué par « la poésie africaine. » Poésie des formes, mais aussi des récits et mythes. Il y a un énorme engouement pour l’art africain (dit primitif) par Picasso, Modigliani, Lam etc....

Citons Wifredo Lam (peintre cubain et grand ami de Césaire) qui résume assez bien la philosophie de la négritude

Non, dit-il, ma peinture ne serait pas l’équivalent d’une musique pseudo-cubaine pour dancings, jamais. Pas de chachacha ! Je voulais de toutes mes forces peindre le drame de mon pays, mais en exprimant à fond l’esprit des nègres, la beauté de la plastique des Noirs.

Wifredo Lam

« Noir comme un département de l'humanité, Noir comme pour l'universel son singulier, Noir comme s'il s'agissait d'aimer » Abd Al Malik

Commenter cet article

bernard 23/09/2016 17:57

super site confectionné avec patience et amour