Réflexions de rentrée

Publié le par Jean-Pierre Mercier

Un blog… enfin ! C’était une promesse, sans cesse reporter à plus tard. Cette fois, c’est une réalité. Un blog pour quoi faire ? Je veux être clair : pas question de pénaliser ceux qui n’ont pas accès à Internet. La Lettre de ce mois en témoigne. Si vous n’avez pas Internet, vos poèmes seront publiés régulièrement… si vous m’en adressez bien sûr et dans la limite de la place disponible !
La disparition de Robert Goin, notre président d’honneur est d’abord ressentie, par tous ceux qui l’ont connu, comme une grande peine. C’était un homme charmant toujours disponible et pour beaucoup une mine d’informations considérable.

Le Printemps des poètes 2010. Le programme est bouclé (à part les après-midi de l’Office de Tourisme), mais de grandes inquiétudes sont apparues quant au maintien de la subvention du conseil général du Cher (courrier de Yann Galut, vice-président chargé de la culture, parvenu courant juillet). La diminution voire la suppression de cette subvention, un peu moins d’un tiers de l’aide globale, aurait des conséquences négatives sur la programmation de cette manifestation. même si la ville de Bourges augmentera son aide, comme cette année. Nous réfléchissons…si vous avez des idées...
Les poètes sur les ondes : des Souffleurs de vers (Radio Résonance) à La minute de poésie (RCF en Berry), les Poètes en Berry sont présents sur les radios locales. Deux styles d’émission avec le même souci : faire entendre la poésie…
Les rencontres du vendredi : le quatrième vendredi de chaque mois nous nous retrouverons au Hameau de la Fraternité, le lieu est sympathique, seule inquiétude, encore une, le nombre de participants... Berruyers et voisins : venez nous voir. Quant aux rencontres du deuxième vendredi, nous cherchons un lieu. .
La Nouvelle République : j'ai appris avec tristesse la disparition prochaine de La Nouvelle République à Bourges. En cette époque difficiles où fleuriront les débats à tous les niveaux de notre société, la disparition d’un journal, après celle du Courrier Français,  est un nouveau mauvais coup porté à la démocratie berruyère. Je regrette qu'au nom de la rentabilité, la liberté d'expression soit bafouée. Un journal qui disparait, c'est un espace de liberté en moins. Malgré tout, nous poursuivrons notre action, mais à partir du 1er octobre prochain, plus rien ne sera comme avant.

Publié dans Messages

Commenter cet article

marielle 18/04/2010 09:17


Bonjour Mr Mercier
J'attendais avec impatience, de pouvoir lire un poème de votre groupe sur ce blog....voilà, j'y ai trouvé le poème du mois...déception aucun commentaire n'est possible, c'est frustrant....
Cordialement. Marielle.


véronique mercier 13/12/2009 09:33


bonjour,
Une amie vient de me faire parvenir votre carte. Je me sens seule et aimerais bien rejoindre votre groupe j'écris de temps à autres de petits poèmes et contes pour enfants. Je suis à la retraite et
disponible pour des rencontres qui m'apporterait sans doute un peu plus de motivation dans l'écriture.Amicalement Véro


Jean Frantz PHILIPPE 25/10/2009 02:16


C'est intéressant ton blog ,et encore plus, le travail dont tu fais. Je vais te mettre en lien sur mon blog, si tu veux bien, juste pour le plaisir de partager.

Merci et à bientot.
Jean Frantz, Haïti.


Jean-Pierre Mercier 25/10/2009 09:47


Bien sûr que je suis d'accord. Si j'ai créé ce blog, ce n'est pas pour "être à la mode" mais pour partager la poésie avec le plus de monde. Je te remercie de l'intérêt que tu portes à notre
association qui a pour devie : défendre er promouvoir la poésie d'aujourd'hui. Ce qui ne nous interdit pas d'évoquer celle d'hier. Bon dimanche.


Jean-Pierre (L'homme à la valise...) 19/10/2009 18:37


Je ne pense nullement à moi, mais il serait agréable de voir de temps à autre, un petit poème sur l'écran pour faire naître l'ambiance. Et puis avec le temps, redonner vie au concours de poésie. Je
sais c'est beaucoup de travail, mais ça en vaut la peine.


Jean-Pierre Mercier 19/10/2009 19:53


Je prends tous les poèmes qu'on m'envoie, si ce n'est pour le blog, c'est pour la Lettre des Poètes en Berry. Quant au concours, ce n'est pas une affaire de travail. Les participants sont de moins
en moins nombreux, se dépalcent rarement pour la remise des prix et certains particpent avec des textes écrits par d'autres. Si un jour, ce n'est pas d'actualité, nous organisions un concours, ce
serait plus pour récompenser un recueil qu'un poème. En conclusion à ce commentaire sur les concours, ce sont les poètes qui se font leur propre mal. Etes-vous d'accord avec moi ? A bientôt le
plaisir de vous lire.


Anick 19/10/2009 14:38


Bonne idée que ce blog, félicitations !

Est-il possible de s'en servir pour envoyer des poèmes ? Si oui, comment faire ?

merci pour la poésie

Amicalement

Anick