Bob Dylan, prix Nobel de littérature 2016…. (Editorial)

Publié le par Pierre S

Bob Dylan, prix Nobel de littérature 2016…. (Editorial)

Bob Dylan prix Nobel de Littérature?!
Un prix Nobel déstabilisant et surprenant!
Les opinions divergent (même au sein des Poètes en Berry).

Et vous, quelle est votre réaction à nu?
Votre opinion nous intéresse!
Nous vous invitons à réagir, et  à donner votre point de vue ci dessous (après l'éditorial).

Un Éditorial sur  le Nobel:

Bob Dylan, prix Nobel de littérature, c’est cool. Excellente idée de nommer enfin un auteur-compositeur-interprète, poète en prime et américain de surcroît à une des plus hautes distinctions dans le domaine de la littérature…
 

On aurait pu trouver bien pire dans ce domaine et peut-être, trouver mieux. Question de feeling. Personnellement et sans trop réfléchir, si j’avais fait partie de ce grand jury, j’aurais proposé « Carla Bruni… ». Elle aussi auteur-compositeur qu’on m’a dit… comprenez que ceci est une plaisanterie !
 

Il faudrait déjà  revenir sur ce qu’est la littérature… ce n’est pas parce que l’on utilise les mêmes outils, le mot, la phrase, le langage, l’écriture, la tournure poétique, le rythme qu’il faut tout fourrer dans le même sac [sinon, c’est le foutoir]. Quand j’écris ma liste course pour le supermarcket, je ne crois pas que ce soit de la littérature, de la poésie ou de la chansonnette… mais je me suis toujours sous-estimé… savoir ?
 

Pour tout dire, bien que je ne comprenne pas tout, barrière de la langue oblige, j’aime bien ce Bob Dylan, ce gardien des causes justes, cet enfant de la beat génération, ce bluesman des vilains jours, ce rocker militant révolté devant la Guerre « c’est-pas-bien »… Mais, malgré ce joli folklore américain auquel j’adhère sans réserve, la guerre n’en finit pas de s’étaler sur Terre. Serait-ce une démagogie de dire qu’on en veut plus ? et que ceci, me semble-t-il, est la voix du plus grand nombre…
 

C’est pour cela que cela m’embête un peu lorsque l’on dit de Bob Dylan qu'il est « Une histoire de l’Amérique à lui tout seul »… Là-bas, comme ici, il n’y a pas que du bon… et je ne parle pas que de la standardisation du Coca-Cola, du Mac-Do, du Hollywood chewing-gum ou de la Métro-Godwin-Mayer entre autres.
 

Revenons donc à un peu de raison. Ce prix prestigieux n’est qu’une mascarade entre gens bien-pensants, une organisation non démocratique axée sur l’élitisme de certains milieux protégés… Pour preuve, l’indécente somme qui est offerte. 8 millions de couronnes suédoises [espérons qu’ils le convertiront en Dollars pour le petit Bob pour éponger ses dettes ou pour faciliter ces emplettes aux States]. Je ne suis pas certain que les lauréats de ce prix ont encore vraiment besoin de tant d’argent [75 ans au compteur pour Dylan] qui ferait tant de bien à ceux qui en ont beaucoup moins…

 

Si Bob Dylan était vraiment sympa, s’il allait au bout de ses convictions, il partagerait ce colossal pactole avec des poètes et petits écrivains du monde entier, un par pays. De véritables auteurs en mal de reconnaissance, qu’il soit zimbabwéen, chilien,  coréen, suisse, inuit et même martien s’il s’en présente… 200 pays, 200 représentants du monde pour mieux vivre ensemble… Soit, pour être précis après division, 4110 euro pour chacun… De quoi éditer quelques recueils et livres d’images de toute sorte, un panel du monde culturel…
 

Ça, c’est de la démagogie, et j’assume… car ça, c’est de la littérature, et cela ne se produira jamais…dans notre country-world des papys-rockers of America…
 

Pour dire qu’il n’y a vraiment aucune importance pour le commun des mortels, [ceux qui meurent en général avant les autres], de céder ce prix à un chanteur plutôt qu’à un écrivain plein de verve qui a pignon sur rue…
 

Pour aider ce grand Jury en mal d’inspiration, n’hésitez pas à leur proposer de potentiels lauréats qui feront un effet bœuf le Jour-J de la révélation du nouveau Nobel [D-Day pour qui n’en ont pas]…
 

Je propose, de mon côté pour les fois suivantes, Omar Sharif au prix Nobel de Médecine pour son interprétation du Docteur Jivago, à Marylin Monroe [à titre posthume] le prix Nobel de physique-chimie pour son physique de bombe [pour ne pas dire que c’était de la dynamite, chère au Nobel], au célèbre couple Monsanto-Bayer à celui de l’Agrochimie pour avoir empoisonné suffisamment de personnes pour que les caisses de retraite soient en équilibre, le prix collectif de la Paix à ceux qui en parlent et qui ne veulent pas la faire [économie de l’armement faisant loi]… je vous laisse le soin de continuer ce Best-Of en vous priant d’excuser tous les anglicismes et les barbarismes de ce texte qui en avait vraiment besoin dans ce cas si particulier…Je n’ai pas envie que l’on me traite de littérateur…

 

Et, pour finir et pour résumer, puisque l’on ne me demande pas mon avis, je trouve ce prix de littérature vraiment ridicule… comme si l’on donnait un Molière à un politique [quoique, il y ait quelques bons comédiens dans le lot…].
 

Pierre S
         2016-10-18   

Commenter cet article

Ebatbuok 19/10/2016 02:49

Pour, parce que c'est différent et que les poètes et chanteurs, eh ben, ils font de la littérature...

Isabelle 18/10/2016 18:43

Prix de littérature! La poésie fait-elle partie de la littérature? Perso, je dirai : oui
La Poésie? Quelle définition en a-t-on? N'est-elle pas diverse? Perso je dirai oui
Laquelle récompenser? Y en a-t-il une sorte qui ne mérite pas d'être récompensée? Perso je ne vois pas au nom de quoi , on écarterait un genre.
Bob Dylan est-il un poète? Pour moi aucun doute! Alors pourquoi pas ce prix qui a le mérite de mettre en lumière la poésie en avant, elle qui est parfois hélas un peu laissée dans l'ombre.
Alors oui pourquoi pas? Et pourquoi pas un jour prochain un virtuose du slam, du rap?

Ginette M 18/10/2016 18:28

Un peu tardif ce prix Nobel de littérature mais pourquoi pas? Je ne connais la poésie de Bob Dylan que grâce aux traductions chantées par Hugues Aufray et Joan Baez et j'aimais beaucoup leurs chansons. Alors, je le répète, pourquoi pas?

bernard buitekant 18/10/2016 13:33

Bob Dylan oui cent fois oui combien de poetes ou romanciers nobélisés restent ils dans les mémoires ? 20 POUR CENT peut etre Quand a l argument de ceder son prix a diverses associations je pense qu il n a pas attendu le nobel pour ça

Jean Pierre M 18/10/2016 12:31

Moi je trouve l'idée excellente.
Je suis pour sans hésitation.